1. LE PROGRAMME DE LA 8ÈME ET 9ÈME JOURNÉE
  2. FUS/RCA : GOURAR TAOUFIQ AU SIFFLET
  3. LE FUS SE PRÉPARE POUR LE RCA
  4. MESSAGE DE FÉLICITATIONS AU RCA
  5. NAYEF AGUERD ABSENT FACE AU RCA

L’ÉPOPÉE DU FATH UNION SPORT

 

Le Fath Union Sport de Rabat est une association sportive fondée en 1946 ; elle regroupe 12 sections sportives et plus de 5000 pratiquants.

Les sections

Section Année de création
Football 1946
Gymnastique 1946
Basketball 1946
Handball 1946
Cyclisme 1946
Athlétisme 1950
Boxe 1965
Volleyball 1968
Judo 1968
Rugby 1978
Natation 1986
Tennis de table 1956

 

 

HISTORIQUE ET PALMARÈS DU FATH UNION SPORT

L’actuel Club FUS peut légitimement se targuer d’être l’un des clubs sportifs les plus anciens du Royaume. Prolongement du club de <<Rabat-Salé>>, le FUS n’a cependant pu prétendre à une reconnaissance officielle des autorités administratives del’époque que le 10 avril 1946.

A ses débuts, cinq(05) sections formèrent l’ossature du club, à savoir :le football, la gymnastique, le BasketBall, le handball et le cyclisme. Aujourd’hui, le FUS regroupe pas moins de 12 sections et fait partie des grands clubs omnisports du Royaume.

Sila section Football reste l’épine dorsale de l’architecture du club en raison, notamment, du prestige lié à la popularité de cette discipline, d’autres sections ont réussi à s’imposer sur la scène nationale et quelquefois au-delà, à l’instar de la section Basketball qui a le record des titres durant ses huit décennies d’existence. Plus d’une trentaine de titres, dont 17 championnats, 8 coupes du Trône et 2 coupes du Maghreb ont ainsi été remportés par les basketteurs fussistes.

 

 

Les autres sections n’ont pas démérité, leur palmarès respectif est un témoignage éloquent de leur dynamisme comme l’indique le tableau ci-après :

Palmarès des Sections

 Football
6  fois vainqueur de la coupe du Trône
Vainqueur de la coupe de la CAF en 2010
Champion du Maroc 2016
Basketball
8 fois détenteur de la coupe du Trône17 fois champion du Maroc2 participations au championnat d’Europe 1972 et 19732 fois champion du Maghreb
Volleyball 4 fois vainqueur de la coupe du Trône5 fois champion du Maroc
Handball 6 fois champion du Maroc4 fois détenteur de la coupe du trône

 

DES SOUVENIRS OBLITERES PAR LE TEMPS

 

Nous n’avons pas la prétention d’évoquer dans le détail  l’histoire du FUS, club prestigieux vieux de  plusieurs décennies ;  notre  tâche deviendrait  encore  plus ardue si nous devions  nous pencher sur l’ensemble des sections sportives.

Nous avons choisi  de manière délibérée de nous intéresser essentiellement à la section football pour les considérations évoquées précédemment,  d’une part,  et en raison  de l’engagement du Comité Directeur de faire de cette section  un modèle en matière  organisation et de gestion des activités sportives  au sein du  CLUB FUS, d’autre part.

 

UN CLUB PRESTIGIEUX

Le FUS a soufflé ses 68 bougies au mois d’avril dernier. A l’instar d’autres clubs tels que le Wydad de Casablanca, et leNajah Sport de Fès, le Fus peut être fier, aujourd’hui, d’avoir épousé les thèses nationalistes au moment où des hommes et des femmes ont décidé de s’émanciper de la tutelle du Protectorat et de faire valoir leur droit légitime à l’indépendance. Le militantisme de ses dirigeants en faveur de l’indépendance du Maroc valut d’ailleurs au club d’être dissout en 1944.

LE RETOUR A LA LEGALITE

Après deux années d’interdiction, de lutte et de négociations avec les autorités administratives du Protectorat sur le nouveau statut du club, celui-ci a fini par voir le jour le 10 avril 1946. Suprême honneur : ce fut Feu Sa Majesté Mohammed V en personne qui choisit le nom du club et qui confia à Feu le Prince Moulay Abdallah la présidence d’honneur du FUS.

 

LES EXPLOITS DU FUS  AVANT L’INDEPENDANCE

A compter de cette date, le FUS gravit les échelons pour accéder à la division nationale lors de la saison 1949-1950 grâce à des joueurs de talent (notamment Mohamed Tounsi et Abderrahmane Essahraoui), sous la conduite de son Président Maati Bakhaï. Il obtint, dans la foulée, sa première participation à la coupe d’Afrique du Nord en 1952-1953. L’équipe réussit, même, à se maintenir parmi l’élite une bonne dizaine d’années en cette période charnière de l’Histoire du Maroc, sans toutefois s’adjuger de titre de champion. De cette époque, on retiendra deux joueurs emblématiques :Larbi Ben Barek, qui fut à la fois entraîneur et joueur du FUS, et Hassan Akesbi, dont les excellentes prestations lui valurent d’être transféré à Nimes.

 

LE FUS AU SERVICE DU ONZE NATIONAL

Depuis sa création, le FUS n’a eu de cesse d’alimenter les équipes nationales, en témoigne la liste des joueurs qui ont été appelés pour défendre les couleurs marocaines dans les compétitions internationales : Belmekki, Tounsi, Ouazzanialias Karkach, Hammouta, Lamrabet, El  Ayachi,HoucineKyoud( aliasZaz), Chicha, Akesbi, Fettah, Samam, Kébir, Blinda, Maghraoui, Sghir, Laghrissi, Fettah, Benaissa, Houcine, El Bied, Bihi, Hammou, Chiba, Hdioued, Bidodane, Souidi, Ghazouani, Rabehet la liste est loin d’être exhaustive…

 

 

UN PARCOURS ATYPIQUE

Durant son itinéraire le FUS n’a pas connu que des moments fastes.Ainsi, le FUS est parvenu à disputer la finale de la coupe du trône de la saison sportive 1960-1961 qu’il a perdue contre le MCO sur le score de (0-1). Et comme un malheur n’arrive jamais seul, il allait, lors de cette même saison, connaître les affres de la relégation dans la division inférieure. Mais en grand club, il allait vite se ressaisir et retrouver sa place parmi l’élite au cours de la saison (1961-1962).

Sept ans après sa défaite contre le MCO, le Fus allait enfin inscrire un premier titre à son palmarès en remportant brillamment la finale de la coupe du trône (1967) au Stade d’Honneur de Casablanca aux dépens de la Renaissance Sportive  de Settat sur le score de (2-1) grâce à deux buts de Fettah et Laroussi.

Passée cette date, le FUS allait connaître deux décennies  de vaches maigres où il alternera le bon et le moins bon,  se contentant très souvent de gérer son maintien parmi l’élite du football national sans nourrir une quelconque ambition, faute d’avoir su anticiper l’évolution du football et ses exigences nouvelles.

 

LES MOMENTS FASTES DU FUS

Le FUS a connu une période d’euphorie exceptionnelle avec le trio magique composé de Fettah, Bouchta et Akesbi ; ce dernier, ayant fait les beaux jours de Nîmes et du Stade de Reims de l’époque, appartient au gotha des meilleurs buteurs du championnat français et compte parmi les plus grands attaquants de l’histoire du football marocain. Son jubilécontre le Réal Madrid en 1972 fut le point d’orgue d’une brillante carrière.

1972/1973 vit le FUS s’adjuger à nouveau la coupe du Trône contre l’IZK (3-2) au stade Al Inbiaât d’Agadir, buts de A. Blinda (02) et de Séghir(01). Cette même année, le FUS participa à la Coupe Maghrébine des vainqueurs de coupe où il échoua en finale aux tirs au but contre le Mouloudia d’Alger.

Trois plus tard (1975-1976), le FUS récidiva en gagnant sa 3ème coupe du trône contre le KAC de Kénitra au Stade Marchane de Tanger (1-0), but inscrit par Khalid Labied.Titre en poche, le FUS participa à la Coupe Arabe des vainqueurs de coupe à Tunis où il fut éliminé en quart de finale.

Il faudra attendre la saison 1994-1995 pour que le FUS s’empare à nouveau de la prestigieuse coupe du Trône en battant l’OCK par deux buts à zéro (2-0), buts inscrits par Vassily et Hammou.

En dépit d’une participation honorable en coupe Africaine des coupes l’année suivante (élimination de justesse en quart de finale face à l’ArabContractor), le FUS entama alors une longue descente aux enfers et affronta, dès 1995, les affres de la relégation en Seconde division. Une relégation qui dura près de 10 ans…

 

LA METAMORPHOSE

Ce n’est qu’en 2007, date d’arrivée d’un nouveau bureau directeur présidé par M.Mounir El Majidi, que le FUS se réveilla de sa léthargie : le FUS retrouve sa place en Première division en 2009 et perd une finale de coupe du Trône contre les FAR en 2009 (1-1 puis tab).Deux ans plus tard (2010), il réalise un double exploit en remportant sa 5ème coupe du Trône ainsi que la coupe d’Afrique des vainqueurs de coupe.

La place de vice-champion du Maroc obtenue à la fin de la saison sportive 2010-2011, vient confirmer le positionnement du club parmi les meilleurs du Royaume.

Aujourd’hui, parler de la nouvelle approche en matière de politique sportive dans la section football du FUS, c’est avant tout mettre l’accent sur deux dimensions essentielles :

  • la place accordée à la formation des jeunes footballeurs,
  • la mise à niveau des infrastructures et des équipements sportifs.

Dans ces deux domaines, le club peut être cité en exemple : des efforts louables ont été consentis pour réhabiliter le complexe Prince Moulay Hassan qui dispose aujourd’hui d’infrastructures et d’équipements lui permettant d’accueillir, outre le football, d’autres disciplines sportives tels que le Basketball, le Handball, la Natation…..etc. Un centre médical doté des équipements requis et du personnel qualifié est mis à la disposition de tous les sportifs de toutes les sections du FUS.

Quant à l’Ecole de foot, elle accueille, aujourd’hui, pas moins de 900 jeunes footballeurs encadrés par des éducateurs qualifiés ; c’est véritablement une institution qui fonctionne selon les normes et les standards reconnus et appliqués dans les meilleures écoles de formation.

Sponsors Officiels
Partenaires Officiels